L'abbaye de l'Estuaire de la Loire

Abbaye de Blanche Couronne

MENU

   L'hiver.
Sur le mur nord près de la fenêtre.
Le soleil couchant lui jette ses dernières lueurs du jour.
Le bleu du fond est plus foncé.
Un visage de femme de face pourrait être une personne de l'entourage de Auguste Toulmouche.
Ce médaillon, très abîmé, n'a pas de signature et pourrait ne pas être une peinture d'Elie Delaunay.

   L'automne.
Encadre la cheminée et la porte de communication sur le mur nord.
La moins bien éclairée.
Une femme de profil mange une grappe de raisin.

   L'été.
Toujours placé sur le mur sud reçoit la lumière du midi.
Le personnage tourne le dos.
C'est le seul qui n'ait pas d'ailes.

Les quatre saisons, thème à la mode au XIXéme siècle pour la décoration des belles demeures bourgeoises. Le peintre Elie Delaunay, ami des Toulmouche en réalisant ces peintures murales n'a sans doute pas manqué de donner une signification à son oeuvre. Essayons de déchiffrer.

  Le printemps.
Placé sur le mur sud est éclairé par le soleil du matin.
Le visage est de profil.

Véronique LEGOUX, restauratrice des peintures de la salle des Quatre Saison en 2013, nous a inspiré cette réflexion

  La salle des quatre saisons

Les peintures murales
Les motivations d'Elie Delaunay

Que de surprises dans cette abbaye !